Corinne Blanc

« Le confort ne compense pas l’envie »

Une belle carrière dans un grand groupe. Et puis, un jour, le fameux « train qui passe ». A saisir ou à laisser passer à jamais. Corinne Blanc l’a pris en quittant Saint-Gobain pour créer Optiréno, entreprise spécialisée dans la rénovation globale et durable de l’habitat individuel et collectif.

Ingénieure spécialiste des matériaux polymères et composites, Corinne Blanc a fait carrière chez Saint-Gobain. Et plus précisément une « belle » carrière, jusqu’à (presque) devenir un symbole de la féminisation de l’entreprise multiséculaire. Son parcours - commercial, marketing, direction d’activités... - lui a permis de pas mal bourlinguer à l’étranger, et d’acquérir au total « une magnifique expérience ».
En 2008, le groupe lui propose de travailler sur un concept innovant : l’efficacité énergétique. « J’ai lâché la direction opérationnelle que j’occupais pour me retrouver seule face à une feuille blanche. Mais j’avais l’avantage de très bien connaître le groupe et ses structures. Quand on se lance dans un tel projet, il faut d’abord aller voir tout le monde et recueillir des avis, des idées, des façons de voir la chose... ».
Le thème était porteur et le monde du bâtiment était un peu dépassé car, pour y répondre, il fallait concevoir une offre globale qui n’existait pas, une offre clé en main dans laquelle les concepteurs du projet soient aussi ceux qui le réalisent, de l’architecte à l’artisan en passant par le bureau d’études et l’entreprise générale du bâtiment...


A la croisée des chemins

Corinne Blanc débute sa mission en septembre 2008 et rend ses propositions avec business plan à la clé en janvier 2009, faisant clairement savoir que si le concept doit être développé elle tient à le mettre en œuvre. Le projet est validé et Corinne Blanc constitue son équipe. Sauf que la crise du bâtiment pointe son nez, que le département « distribution » dont dépend le projet chez Saint-Gobain change de direction, et que celui-ci est renvoyé aux calendes grecques - dont on sait ce qu’elles signifient. « Mais les partenaires initiaux du projet, comme GDF, la MAAF ou encore Schneider, étaient partants pour continuer ! »
Corinne Blanc se trouve alors à la croisée des chemins de sa carrière professionnelle. L’idée l’a déjà effleurée de « faire quelque chose » ; elle a même cherché quelques entreprises à racheter, sans trouver celle qui lui plaise vraiment. Là, elle sent qu’il ne faut pas laisser passer l’occasion. Si Saint-Gobain ne développe pas ce concept d’efficacité énergétique, c’est elle qui va le faire. « En fait, j’attendais que le train passe, comme on dit. Mais comme on ne décide pas soi-même des opportunités, celui qui correspond à la vision de ce que l’on souhaite vraiment faire ne passe qu’une seule fois. Il ne faut pas le rater. Chez Saint-Gobain, j’étais entrepreneur interne. Mais il y a un moment où le confort ne compense plus l’envie. Je me suis découverte chef d’entreprise quand, lasse de convaincre en interne, je suis devenue mon propre patron. »


Multicompétence et proposition globale

Corinne Blanc ne s’embarque cependant pas « sans biscuits ». Elle maîtrise parfaitement les tenants et les aboutissants du concept d’efficacité énergétique - et pour cause -, s’entoure d’associés compétents et, chose rare, bénéficie du soutient de Saint-Gobain qui l’accompagne dans son projet en devenant notamment actionnaire majoritaire. Un tour de table financier lui permet de trouver deux fonds d’investissement (émanation des partenaires initiaux tels Schneider et la Banque Populaire), tandis que Christian Streiff, ancien numéro 2 de Saint-Gobain, entre au capital de sa société. Optiréno est créée en 2009. « Optiréno, c’est aujourd’hui la multicompétence dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique de l’habitat. On rénove, on agrandit, on aménage... C’est un tout. Quand on fait le bilan énergétique d’un habitat, on envisage la décoration, la modernisation, la réfection du toit, etc. Les économies d’énergie sont dans le projet et Optiréno fait une proposition globale. Nous voulons être une sorte de guichet unique qui rassure et apporte des garanties. La rénovation est un métier à part entière - bien différent du neuf. Si ce domaine est peu investi, c’est que le puzzle n’est pas simple à construire. Avec Optiréno, nous industrialisons le process. »


Phase de déploiement

C’est cette offre globale de service en matière d’efficacité énergétique qui constitue aujourd’hui la valeur ajoutée d’Optiréno. « Nous sommes cependant en pleine mutation : nous passons à la numérisation, étape essentielle pour dynamiser le métier, par laquelle nous pouvons présenter des projets en 3D qui permettent à nos clients de visualiser l’ensemble du processus que nous mettons en œuvre. » Pour mieux appréhender cette nouvelle étape, Corinne Blanc a donné une filiale à Optiréno : BIM in Motion (BIM comme Building, Information, Model) qui développe la numérisation du bâtiment en apportant toutes les informations nécessaires dans la maquette numérique (4D).
« Offre globale de service, industrialisation du process, numérisation pour automatiser et gagner en efficacité, voilà ce qui nous confère une longueur d’avance dans notre secteur d’activité. Mais je considère que notre vraie phase de déploiement commence aujourd’hui. »
Aujourd’hui, où Optiréno compte 8 agences (5 en Rhône-Alpes, 2 à Paris, 1 à Reims) et doit en ouvrir bientôt une neuvième à Bourg-en-Bresse, une cinquantaine de salariés, et réalise un chiffre d’affaires de 10 M€. Car, au delà des maisons individuelles, cœur de marché, Optiréno développe son offre vers les locaux commerciaux, les immeubles collectifs et l’habitat social, et fonde la qualité de ses prestations sur « la conviction, l’énergie, l’intransigeance et la rigueur ». A l’heure où le développement durable devient une préoccupation sociétale, Optiréno apporte une expertise qui devrait largement séduire. En tout cas, Corinne Blanc en est convaincue : « Nous arrivons au bon moment ! »

Optiréno Tour Le Signal - 159 allée Albert Sylvestre - 73000 Chambéry - Tél. : 04 79 84 00 07 - corine.blanc@optireno.fr

Optiréno